Quark est de retour

QuarkXPress 2019 est annoncé pour cet été.

Alors que le site officiel annonce toujours la version 2018 tout en souhaitant la bienvenue aux utilisateurs de Indesign. Les nouvelles fonctions annoncées comme les styles pour les tableaux, déjà présent chez Adobe depuis longtemps, suffiront-elles à séduire les nombreux fans de la suite d’Adobe? La technique Flex Layouts est pourtant bien séduisante et montre que Quark revient dans la course des logiciels de PAO. Pour le print mais aussi (et surtout) le digital.

Il est loin le temps où Quark dominait le marché de la mise en page papier. Après des déboires techniques et quelques virages ratés de Quark, Indesign a longtemps surclassé son concurrent en proposant l’ensemble de sa suite avec une intégration parfaite.

Concernant les systèmes de publication collaboratifs, plutôt destinés aux grandes rédactions, les deux concurrents ne sont pas en reste. A travers les années, on a vu les suites de logiciels émerger: Quark Publishing System (QPS) ou K4 Publishing System par le passé, Quark Publishing Platform, Adobe DPS ou encore Woodwing. Ces solutions ne cessent de faciliter l’édition collaborative, permettant de gérer l’ensemble des contenus et leur publication multi-canaux, papier inclus.

Les chiffres comparatifs sont difficilement trouvables ou datent de bien trop longtemps. Pourtant, une tendance au retour semble s’amorcer avec cette annonce de Quark qui promet d’être “le logiciel le plus souple de la conception graphique papier et numérique” selon son éditeur.

Affaire à suivre.

Laisser un commentaire